Flash info

La Société Avicole de Touraine sera présente à la 22ème édition de la Fête des plantes et des poules au Château de la Bourdaisière à Montlouis sur Loire (37) : Exposition d'animaux de basse-cour (environ 150 cages).

Chasse aux oeufs tous les matins.

Expo-vente de 110 exposants : plantes, collection végétales, pépiniéristes, mobilier de jardin décoration, plants de tomates du Château.

Buvette et restauration sur place.

Entrée : 7,50 Euros. Gratuit jusqu'à 10 ans


 

Les Lapins

VACCINATIONS POUR LES LAPINS

1- Vaccination obligatoire

Il n’y a pas de vaccination obligatoire pour participer à des expositions et/ou présentations. Toutefois il est fortement conseillé de pratiquer la vaccination contre :
1-1- La myxomatose (vaccination tous les 4 mois)
Due à un virus, cette maladie se transmet surtout par piqûre d’insectes (puces, moustiques) mais aussi par simple contact, de lapin à lapin.
1-1-1 La Maladie
La myxomatose se manifeste par des nodules cutanés au niveau des oreilles, de la tête et du nez ainsi que par un oedème des organes génitaux. Il existe également une forme respiratoire caractérisée par des paupières gonflées, des éternuements et du coryza purulent. La maladie se termine par une apathie générale et la mort.
1-1-2 Sa Prévention
La vaccination préventive est la seule méthode efficace pour lutter contre cette maladie. Votre vétérinaire vous indiquera le protocole de vaccination qui répondra le mieux à vos attentes.
1-2- Le V.H.D. (Virus Hémorragique Virale) (vaccination tous les 6 mois)
Due à un virus, cette maladie se transmet par contact entre lapins, par les fourrages contaminés ou par contact avec un éleveur ayant manipulé des animaux contaminés.
1-2-1 La Maladie
La V.H.D. se manifeste par une mortalité brutale avec des difficultés respiratoires juste avant la mort. Elle ne touche que les reproducteurs et les lapins âgés de plus de 7 semaines. Elle frappe maintenant toute l’année et dans toutes les régions. Une forte mortalité accompagnée de sang sur le nez de quelques lapins permet de soupçonner la V.H.D. La meilleure façon de réagir est de confirmer ce diagnostic par une autopsie réalisée par votre vétérinaire, cela lui permettra de mettre en place les mesures spéciales qui s’imposent.
1-2-2 Sa Prévention
La vaccination préventive est sans conteste la façon la plus efficace et la plus sûre de lutter contre la V.H.D. (demandez à votre vétérinaire le protocole le plus adapté à votre élevage).

Attention, certains organisateurs d’expositions demandent une copie de la facture d’achat de ces vaccins. Ces vaccinations ne sont pas obligatoires, mais très fortement conseillées.

2- Vaccinations facultatives

  • Les lapins peuvent aussi être vaccinés contre l’enterotoxémie.

3- Autres maladies

3-1- La gale des oreilles
Cette maladie est due à des acariens, petits parasites qui se localisent dans le derme des oreilles.
3-1-1 La Maladie
La gale des oreilles, très fréquente chez les reproducteurs, provoque des baisses de performance (croissance, fertilité, …), des otites et une gêne chez les animaux. Si on ne traite pas, des croûtes jaunes ou brunes envahissent le pavillon des oreilles et le grattage des lapins entraîne des griffures qui peuvent s’infecter. Le traitement grâce à des gouttes auriculaires est efficace.
3-1-2 Sa Prévention
Le traitement préventif doit être privilégié car c’est une maladie très contagieuse pour les lapins. Les cures préventives, à base de gouttes auriculaires, se font tous les mois. (demandez conseil à votre vétérinaire).
3-2- Les coccidioses
Ces maladies sont dues à de petits parasites protozoaires (les coccidies) qui se localisent dans les intestins ou le foie. Elles se développent suite à un stress subi par l’animal (chaleur, transport, sevrage, …).
3-2-1 La Maladie
La coccidiose entraîne des problèmes digestifs (gros ventre, diarrhées liquides) et provoque un amaigrissement. Pour traiter ces maladies, le vétérinaire peut tout d’abord réaliser des analyses pour définir les véritables agents pathogènes, puis il prescrira le médicament qui conviendra le mieux à votre élevage.
3-2-2 Sa Prévention
Le traitement préventif reste le meilleur moyen de lutter contre les coccidioses. Il doit être réalisé les 5 derniers jours avant le sevrage. Cela permet de traiter en même temps la mère et les lapereaux.

4- Autres maladies plus rares

4-1 Les maladies digestives
La pathologie digestive est complexe.
Elle n’est pas seulement due aux coccidies. En effet, des diarrhées peuvent être causées par des bactéries telles que les Colibacilles, mais aussi les Clostridies. De plus un simple déséquilibre de la flore digestive peut entraîner une entérotoxémie. Lorsqu’un lapin présente des troubles digestifs, seule une bonne observation des symptômes et des examens complémentaires réalisés par votre vétérinaire permettront la prescription des antibiotiques les plus adaptés aux agents pathogènes responsables des troubles de l’animal.
4-2 La pathologie respiratoire
Dus principalement à des bactéries appelées Pasteurelles, les troubles respiratoires sont souvent issus de la combinaison d’un agent pathogène et de conditions physiologiques ou d’environnement défavorables.

Un stress, une baisse de forme ou d’état d’entretien, ou une diminution des moyens de lutte (suite à une diarrhée, à la myxomatose, …) favorisent le développement du germe et donc l’apparition de la maladie. La lutte contre les maladies respiratoires exige une bonne maîtrise de l’ambiance (pas de courants d’air, de poussières, peu d’ammoniac, …) et le maintien d’une bonne hygiène générale. Cependant quand les germes en cause se développent malgré les précautions prises, il est nécessaire de mettre en place des traitements antibiotiques adaptés qui seront prescrits par votre vétérinaire.

4-3 Les maux de pattes
Ces affections sont dues à de petites plaies provoquées par le grillage ou les aspérités du sol. Ces plaies peuvent alors être infectées par des bactéries (Staphylocoques le plus souvent). Le traitement le plus efficace se fait par une pulvérisation d’antiseptique en aérosol sur les lésions visibles accompagnée d’un traitement antibiotique (demandez conseil à votre vétérinaire).